Nucléaire-Le parlement iranien veut encadrer les concessions

le , mis à jour à 22:15
0

DUBAI, 21 juin (Reuters) - Le parlement iranien a approuvé dimanche à une large majorité un texte visant à encadrer strictement les concessions susceptibles d'être faites par Téhéran dans ses négociations avec les grandes puissances sur son programme nucléaire. Le texte doit encore être adopté formellement par le Parlement et par le Conseil des gardiens de la Constitution, une instance dont les membres ne sont pas élus, avant d'avoir force de loi. Ce texte propose également de déléguer la supervision d'un accord sur le programme nucléaire au Conseil suprême de sécurité nationale, un organe contrôlé par le guide suprême de la Révolution, l'ayatollah Ali Khamenei. Le texte exige une levée immédiate des sanctions internationale et l'interdiction de toute inspection des sites militaires iraniens, ce que les Etats-Unis et la France ont prévenu qu'ils n'accepteraient pas. Le président du parlement iranien Ali Larijani a mis les députés en garde contre l'adoption de ce texte, jugeant qu'il risquait d'imposer trop de contraintes à Ali Khameneï "Le Conseil suprême de sécurité nationale est placé sous l'autorité du guide suprême et nous ne devons pas lui lier les mains sur cette question", a-t-il dit, cité par l'agence de presse Irna. Le groupe P5+1 (Grande-Bretagne, Chine, France, Russie, Etats-Unis, plus l'Allemagne) et l'Iran ont jusqu'au 30 juin pour parvenir à un règlement définitif du contentieux nucléaire. (Sam Wilkin,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant