Nucléaire : Lauvergeon réactive la polémique

le
0
L'ancienne présidente d'Areva a déclaré mardi, sur France Inter, que la promesse de Hollande de réduire la part du nucléaire dans la production d'électricité d'ici 2025 n'est pas «réaliste».

La France peut-elle raisonnablement atteindre l'objectif, fixé par François Hollande, de e réduire à 50 % la part du nucléaire dans la production d'électricité d'ici à 2025, contre plus de 75 % actuellement? Anne Lauvergeon vient de jeter un pavé dans la mare: l'ancienne présidente d'Areva, le groupe français leader mondial du nucléaire, a déclaré mardi sur France Inter que ce but n'est tout simplement «pas réaliste». Évoquant une échéance «plus ou moins renvoyée à plus tard», celle qui pilote la commission Innovation 2030 a encore ajouté que l'interruption d'une «vingtaine de réacteurs» poserait «un problème grave».

L'Élysée n'a pas tardé à réagir à cette assertion. Les engagements formulés dans le cadre de la conférence environnementale seront tenus, a fait savoir ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant