Nucléaire-La Chine pas favorable à l'élargissement du GFN

le
0
    PEKIN, 12 juin (Reuters) - De nouvelles discussions sont 
nécessaires avant un éventuel élargissement du Groupe des 
fournisseurs nucléaires (GFN), a estimé dimanche le ministère 
chinois des Affaires étrangères, après une initiative des 
Etats-Unis en faveur de l'adhésion de l'Inde.  
    La Chine est considérée comme le principal obstacle à cette 
adhésion, mais d'autres pays comme la Nouvelle-Zélande, la 
Turquie, l'Afrique du Sud et l'Autriche y sont hostiles, dit-on 
dans les milieux diplomatiques.  
    Le GFN, qui regroupe 48 Etats, a pour but de réguler les 
échanges internationaux de biens et de technologies nucléaires 
utilisables à des fins militaires pour éviter la prolifération. 
    L'Inde bénéficie déjà d'une bonne part des privilèges 
réservés aux Etats-membres en vertu d'une dérogation accordée en 
2008 pour promouvoir la coopération nucléaire avec les 
Etats-Unis, bien qu'elle dispose de l'arme nucléaire et ne soit 
pas signataire du Traité de non-prolifération (TNP). 
    "De profondes divergences" persistent au sujet de 
l'élargissement du GFN à des pays non signataires du TNP, 
souligne Hong Lei, porte-parole du ministère chinois des 
Affaires étrangères, dans un communiqué diffusé sur internet.  
    "En ce qui concerne la question de l'adhésion des 
non-signataires du TNP, la Chine reste favorable à de larges 
discussions pour parvenir à un consensus (...)", a-t-il ajouté.  
    L'adhésion de l'Inde susciterait l'indignation du Pakistan, 
allié de la Chine, qui chercherait à son tour à intégrer le GFN. 
Son intégration est toutefois inacceptable pour beaucoup, compte 
tenu de ses antécédents en matière de transfert illégal de 
technologies nucléaires, notamment au profit de la Corée du Nord 
et de l'Iran.  
    Les Etats membre du GFN se réunissent le 20 juin à Séoul.  
 
 (Michael Martina, Jean-Philippe Lefief pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant