Nucléaire : l'Iran et les Six vont se retrouver en janvier

le
0
La conférence de Genève, consacrée au dossier nucléaire iranien, s'est révélée plus fructueuse que prévu. Un nouveau rendez-vous est fixé à Istanbul.

Saïd Jalili se fraie un chemin jusqu'au pupitre à travers une nuée de photographes et de caméras. Dans la salle de conférence de l'hôtel Intercontinental, à Genève, le négociateur nucléaire en chef iranien marque une pause à côté d'un portrait barré de noir. Celui de Majid Shahriari, physicien nucléaire iranien assassiné dans les rues de Téhéran le 29 novembre. La veille, affectant une vive émotion, il a imposé une minute de silence en hommage à Shahriari à ses interlocuteurs occidentaux, russes et chinois, avant de blâmer les États-Unis et Israël pour ce crime.

Les apparences sont trompeuses, à Genève, où se sont achevées mardi midi trente-six heures de pourparlers entre Iraniens et les «E3 + 3» (France, Allemagne, Grande-Bretagne, États-Unis, Chine et Russie) consacrés au dossier nucléaire iranien, les premiers en quatorze mois. Derrière les gesticulations de l'ultraconservateur Jalili, les entretiens qui s'achèvent sur les rives du lac Léman on

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant