Nucléaire-L'Autriche prête à saisir la justice sur Hinckley Point

le
0

VIENNE, 5 octobre (Reuters) - L'Autriche saisira la Cour de justice européenne si la Commission européenne donne son aval au projet de centrale nucléaire de Hinkley Point en Grande-Bretagne, a déclaré dimanche un porte-parole du chancelier Werner Faymann. Le projet, le financement public qui l'accompagne et l'accord sur un prix garanti pour l'électricité produite soulèvent l'opposition d'un quart des commissaires européens qui souhaitent invalider le feu vert des services de la Concurrence, ont dit vendredi des sources de l'UE. ID:nL6N0S00DG La Commission européenne avait fait savoir le mois dernier qu'elle approuverait le projet de 19 milliards d'euros conduit par EDF EDF.PA et qui prévoit la construction de deux réacteurs EPR de 1.650 mégawatts conçus par Areva AREVA.PA , qui produiront 7% environ des besoins en électricité de la Grande-Bretagne et qui seront en service pendant 60 ans. Un vote collégial est prévu mercredi. Le chancelier Weyner Faymann et le vice-chancelier Reinhold Mitterlehner ont adressé vendredi un courrier à Jose Manuel Barroso, président sortant de la Commission européenne, pour lui faire savoir que l'Autriche se "réservait le droit" de saisir la justice si le projet était approuvé par Bruxelles. "Si la Commission européenne venait à prendre cette décision, elle devra s'attendre à une plainte devant la plus haute juridiction", souligne Weyner Faymann, dont le pays se veut exemplaire en matière de transition énergétique. "Des formes alternatives d'énergie méritent des subventions, pas l'énergie nucléaire", ajoute-t-il. Le projet de Hinckley Point prévoit que le Royaume-Uni offre à EDF un prix garanti de 92,50 livres par mégawatt heure pour une durée de 35 ans, soit deux fois plus que les prix de marché actuels. "Hinckley Point (...) établirait un précédent fâcheux en ouvrant ce type de subventions à l'énergie nucléaire. La Commission européenne doit s'y opposer ou, dans le cas contraire, s'attendre à une plainte de l'Autriche devant la Cour européenne de justice", renchérit Reinhold Mitterlehner. (Shadia Nasralla, Véronique Tison pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant