Nucléaire : l'Autriche porte plainte contre l'EPR britannique

le
0
Nucléaire : l'Autriche porte plainte contre l'EPR britannique
Nucléaire : l'Autriche porte plainte contre l'EPR britannique

Les autrichiens sont en croisade contre le nucléaire et ils comptent bien gagner la guerre contre l'atome. Le pays, qui a interdit la construction de centrales nucléaires par référendum en 1978, a porté plainte, lundi, contre le Royaume-Uni devant la Cour européenne de justice. Vienne reproche à la Commission européenne, engagée dans la transition énergétique, d'autoriser Londres à subventionner la construction d'un réacteur EPR sur la centrale déjà existante de d'Hinkley Point au Sud-Ouest de l'Angleterre.

Une plainte qui fait peser une nouvelle incertitude sur le projet porté par les français EDF et Areva en collaboration avec les Chinois CGN et CNNC, et évalué à 31 milliards d'euros par la Commission européenne.

Développement des énergies renouvelables 

L'Autriche réclame que les subventions soient allouées en priorité au développement des énergies renouvelables. Elle craint qu'Hinkley Point envoie un mauvais signal en Europe et relance la filière nucléaire.

En pratique, Vienne conteste l'octroi par Londres d'un prix garanti élevé pendant 35 ans pour l'électricité produite par la future centrale, une disposition avalisée par Bruxelles. L'Autriche s'oppose également à une garantie qui peut s'élever « jusqu'à 17 milliards de livres » apportée au projet par l'Etat britannique, ainsi qu'une clause de dédommagement en cas de fermeture anticipée de l'installation.

EDF retarde sa décision finale d'investissement pour ce projet qui comprend la création de deux réacteurs EPR à Hinkley Point. Le groupe l'avait annoncée pour fin 2014, il n'avance désormais plus aucune date.

Deuxième plainte contre Hinkley Point 

Ce n'est pas la première fois que le projet d'Hinkley Point fait l'objet d'une plainte. Le 2 juillet, une alliance germano-autrichienne de dix fournisseurs d'énergie et services municipaux avait également annoncé une plainte contre le projet, qu'elle accuse d'augmenter le risque ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant