Nucléaire : l'AIEA accable à nouveau l'Iran

le
0
Téhéran aurait doublé ses capacités à enrichir de l'uranium.

Des carcasses de voitures détruites lors de l'assassinat de plusieurs scientifiques nucléaires, imputé à Israël. Des photos des «martyrs» et de leurs enfants. Des slogans de ralliement sur le «droit inaliénable» de Téhéran à enrichir l'uranium. Le décor dressé à l'entrée du centre de conférence iranien qui vient d'héberger ces jeudi et vendredi le Sommet des non-alignés offre un aperçu des efforts déployés par la République islamique pour plaider sa cause à l'occasion de ce rassemblement anti-impérialiste incluant les représentants de 120 pays. En vain. Jeudi, jour d'ouverture du sommet, les déclarations très attendues de deux invités majeurs sont allées à contre-pied des intentions iraniennes.

Le premier, Ban Ki-moon, n'a pas hésité à sermonner ses interlocuteurs sur leur manque de coopération avec les instances internationales. «L'Iran doit se conformer totalement aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et coopérer pleinement avec l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant