Nucléaire : l'Afrique du Sud, client convoité par la France

le
0
L'équivalent de six réacteurs nucléaires EPR pourrait être construit d'ici à 2030.

La visite d'État à Paris du président sud-africain Jacob Zuma, mercredi et jeudi, était dominée, sur le plan économique, par les questions énergétiques. Aucun contrat majeur n'a été signé mais l'équipe de France du nucléaire est sur le pont, prête à répondre à un appel d'offres pour la construction de réacteurs. Le top départ de la compétition pourrait être donné avant la fin de l'année.

Les besoins en électricité de cette puissance émergente, locomotive économique de l'Afrique, sont considérables. L'Afrique du Sud, dont une dizaine de millions d'habitants sur 49 millions n'ont toujours pas l'accès à l'électricité, est régulièrement confrontée à des pannes de courant.

Ce pays vaste comme deux fois la France prévoit de doubler sa production électrique d'ici à 2030 en installant 40.000 mégawatts supplémentaires. Pretoria doit finaliser, sans doute d'ici au mois d'avril, son plan d'action énergétique, a indiqué Dipuo Peters, la ministre de l'

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant