Nucléaire-Khamenei pour un vote du Parlement sur l'accord de Vienne

le
0

ANKARA, 3 septembre (Reuters) - Le guide suprême iranien, l'ayatollah Khamenei, a souhaité jeudi que le Parlement soit consulté sur l'accord conclu avec les grandes puissances concernant le programme nucléaire de son pays et a réclamé la levée intégrale des sanctions plutôt qu'une suspension. Le président Rohani a fait part de son opposition à l'organisation d'une telle consultation, estimant qu'elle pourrait créer des obligations juridiques susceptibles de remettre en question la mise en oeuvre de l'accord. "Le Parlement ne doit pas être écarté de la question de l'accord nucléaire (...) Je ne dis pas que les parlementaires doivent l'approuver ou le rejeter. C'est à eux d'en décider", a dit Ali Khamenei, qui aura de toute façon le dernier mot. "J'ai dit aujourd'hui au président qu'il n'est pas de notre intérêt d'empêcher nos parlementaires d'examiner l'accord", a poursuivi l'ayatollah, dont les propos étaient retransmis à la télévision. Ali Khamenei n'a ni soutenu ni combattu l'accord conclu à Vienne le 14 juillet par la république islamique et le groupe P5+1, réunissant les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu et l'Allemagne, se bornant à féliciter l'équipe de négociateurs iraniens. (Parisa Hafezi; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant