Nucléaire iranien : vers une reprise du dialogue

le
0
La menace de frappes israéliennes planera sur la rencontre d'Istanbul, samedi

En janvier 2011, les discussions entre l'Iran et ceux que l'on appelle les «5 + 1» (Chine, États-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie et Allemagne) avaient tourné court avant même de débuter, faute d'accord sur l'agenda. En se retrouvant samedi à Istanbul, plus d'un an après, l'ambitieux objectif des grandes puissances sera donc, avant tout, de restaurer la confiance et de poser les bases de futurs pourparlers avec Téhéran.

Car le dialogue, au fond, n'a jamais pu s'enclencher depuis que le voile a été levé, il y a près de dix ans, sur le programme nucléaire clandestin mené par l'Iran. Cette fois encore, le simple accord sur le lieu du rendez-vous n'a pas été une mince affaire, l'Iran souhaitant «punir» la Turquie pour son engagement contre le Syrien el-Assad.

Sur les rives du Bosphore, finalement, le négociateur iranien, Saïd Jalili, aura face à lui cinq directeurs politiques (menés par Catherine Ashton, la diplomate en chef de l'Union européenne) unis sur

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant