Nucléaire iranien : les négociations «dans la dernière phase», selon Fabius

le , mis à jour à 16:46
0
Nucléaire iranien : les négociations «dans la dernière phase», selon Fabius
Nucléaire iranien : les négociations «dans la dernière phase», selon Fabius

Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, est attendu à Vienne (Autriche), en fin de journée dimanche, pour se joindre à la négociation sur le nucléaire iranien. «Aujourd'hui, le ministre Lavrov a l'intention de participer aux discussions sur le programme nucléaire iranien à Vienne», a annoncé une source du ministère russe des Affaires étrangères à l'agence d'Etat RIA Novosti. Son homologue français, Laurent Fabius, croit savoir que les négociations sont entrées «dans la dernière phase» afin de trouver un accord définitif. «J'espère que nous entrons enfin dans la dernière phase de cette négociation marathon. Je le crois», a dit Fabius à la presse devant le palais viennois où se déroulent depuis plus de deux semaines les tractations. Le chef de la diplomatie française espère voir «aboutir maintenant, rapidement».

Un haut responsable iranien, Alireza Miryoussefi, a affirmé, de son côté, que les deux parties «travaillent dur» pour boucler le dossier. Il a toutefois jugé «impossible» une conclusion dimanche soir, avançant la complexité du texte envisagé. «On arrive à de vraies décisions», a estimé dans la matinée le chef de la diplomatie américaine John Kerry, se disant à deux reprises «optimiste malgré un petit nombre de points» toujours en suspens.

Samedi, l'Iran et ses interlocuteurs occidentaux ont redoublé d'efforts pour tenter de surmonter les derniers points de blocage, avec des réunions au niveau ministériel jusqu'au milieu de la nuit. «Tout est sur la table, le moment est venu de décider», a déclaré le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius à la sortie d'une rencontre avec son homologue iranien Mohammad Javad Zarif.

«98% du texte est fini, il reste des petits crochets à remplir»

Depuis quinze jours, le groupe P5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne) tente de finaliser un accord avec l'Iran qui garantisse le caractère civil de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant