Nucléaire iranien : les Français pour une intervention militaire en dernier recours

le
0
Selon un sondage publié par le German Marshall Fund, les Français seraient majoritairement favorables à une intervention militaire si tous les autres moyens venaient à échouer.

Après les États-Unis, la France est le pays qui envisage le plus volontiers une action militaire pour arrêter le programme nucléaire iranien. Treize pour cent des Français (contre 18 % des Américains) y sont favorables, un taux bien supérieur aux autres pays européens: seulement 5 % des Allemands et 9 % des Britanniques seraient d'accord pour recourir à la force contre la République islamique. Publiés mercredi, ces chiffres sont issus du sondage annuel sur les relations transatlantiques réalisé aux États-Unis et dans 11 pays européens* par l'organisme américain German Marshall Fund, entre le 3 et le 27 juin.

Certes, un tiers des Français (34 %) privilégient les sanctions économiques pour faire plier l'Iran, une option dans laquelle ils placent des espoirs croissants (28 % en 2012)...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant