Nucléaire iranien : «La vraie négociation commence aujourd'hui»

le
0
INTERVIEW - Camille Grand, directeur de la Fondation pour la recherche stratégique, salue «un succès de la politique de sanctions renforcées» contre l'Iran.

S'agit-il d'un bon accord?

Il s'agit d'un moment important et peut-être d'un tournant dans des négociations qui durent depuis une décennie. C'est un succès de la politique de sanctions renforcées qui a conduit l'Iran à s'engager enfin dans une vraie négociation et à de premières concessions. Le gel de la construction du réacteur à eau lourde d'Arak est en particulier une réussite pour la diplomatie française. Mais ce n'est pas l'accord historique évoqué notamment aux États-Unis. Nous parlons d'un accord intérimaire, comme il y en a déjà eu dans le passé, en 2003-2004. Les négociateurs vont reprendre le travail pendant six mois en vue d'un accord définitif. La vraie négociation commence aujourd'hui.

Quelles sont ses faiblesses de ce texte?

D'abord, l...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant