Nucléaire iranien : la reculade d'Obama ?

le
0
Photo d'illustration. À l'occasion de son discours sur l'accord historique sur le nucléaire iranien, Barack Obama a adopté un discours moins agressif qu'en avril.
Photo d'illustration. À l'occasion de son discours sur l'accord historique sur le nucléaire iranien, Barack Obama a adopté un discours moins agressif qu'en avril.

Le 2 avril, à la suite d'un accord « cadre » sur la question du nucléaire Iranien, sur la portée des inspections des installations, Obama avait été catégorique : « L'Iran devra faire face à des limitations strictes sur son programme, et a également accepté les inspections les plus implacables (robust) et intrusives (?) jamais négociées. » Après 17 jours de négociations à Vienne, les représentants de l'Iran et les grandes puissances sont parvenus à un accord mardi 14 juillet. L'un des principaux objectifs est de s'assurer que le programme nucléaire iranien ne puisse pas avoir de débouchés militaires en échange d'une fin des sanctions internationales qui asphyxiaient le pays depuis plus d'une décennie.

LIRE aussi notre article « La bombe iranienne appartient-elle au passé »

Le président américain s'est exprimé immédiatement après la conférence de presse de Federica Mogherini, en charge de la politique étrangère de l'Union européenne, et du ministre des Affaires étrangères Iranien Mohammad Javad Zarif. Mais le site internet du quotidien indépendant israélienHaaretz remarque un changement de vocabulaire dans le discours du chef d'État, rapporte Catherine Boullay dans la revue de presse du 5/7 sur France Inter. Deux mots ont disparu.

« Implacables et intrusives »

L'allocution de Barack Obama a été réalisée face caméra, sans journaliste ni...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant