Nucléaire iranien : la dernière phase des négociations s'engage à Vienne

le
0
Nucléaire iranien : la dernière phase des négociations s'engage à Vienne
Nucléaire iranien : la dernière phase des négociations s'engage à Vienne

C'est ce lundi qu'expire le délai pour conclure les négociations de Vienne (Autriche) autour du nucléaire iranien. D'importants progrès ont été réalisés et s'il reste du travail à faire, les participants seraient «tout proches du but». L'Iran et le groupe des 5+1 (Etats-Unis, France, Russie, Chine, Royaume-Uni et Allemagne) tentent en ce moment de finaliser un accord dans ce dossier qui empoisonne les relations internationales depuis plus de douze ans.

Met with @FedericaMog and @JZarif this AM. Still have difficult issues to resolve. #IranTalksVienna— John Kerry (@JohnKerry) 11 Juillet 2015

Les négociateurs, John Kerry (Etats-Unis), Mohammad Javad Zarif (Iran), Laurent Fabius (France), Serguei Lavrov (Russie) et Philip Hammond (Royaume-Uni) se retrouvent pour conclure les négociations. Le ministre chinois des affaires étrangères est lui aussi arrivé dans la capitale autrichienne dimanche.

De retour à Vienne, reprise des discussions #IranTalks pic.twitter.com/kFJ7RmYwCQ— Laurent Fabius (@LaurentFabius) 9 Juillet 2015

Des années de négociations complexes peuvent se résumer à un objectif pour chacune des deux parties. D'un côté, les puissances occidentales veulent obtenir l'assurance que les activités nucléaires iraniennes resteront exclusivement civiles et pacifiques. De l'autre, l'Iran souhaite une levée des sanctions qui plombent son économie depuis 2006.

D'ultimes arbitrages politiques à régler ce lundi

Les négociateurs travaillent à la finalisation d'un texte volumineux, une centaine de pages, en raison de la complexité du dossier. Selon le chef du programme nucléaire iranien, Ali Akbar Salehi, les négociations techniques sont «terminées de fait». Reste encore en suspens la partie la plus délicate : les ultimes arbitrages politiques.

We're working hard, but not rushed, to get the job done. Mark my words; you can't change horses in the middle of a stream. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant