Nucléaire iranien : l'heure de vérité

le
0
Ce jeudi à Genève, négociateurs occidentaux et iraniens doivent s'entendre sur la méthode menant enfin à un accord.

Les grandes puissances se retrouvent une nouvelle fois à Genève pour tenter de régler le différend qui les oppose à Téhéran sur le programme nucléaire iranien. Mais, après l'optimisme suscité par les premières discussions, le climat s'est légèrement refroidi. Tout en estimant qu'un accord pouvait être trouvé «cette semaine», le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad ­Zarif, a concédé qu'il restait «beaucoup de méfiance en Iran». Avant d'ajouter dans une interview au Monde: «Si nous ne faisons pas de percée cette fois, ce ne sera pas un désastre, tant qu'on avance.»

Les obstacles, en effet, sont nombreux. À Téhéran, les négociateurs sont sous la pression de l'aile dure du régime, opposée à toute concession sur le programme nucléaire. Aux cris de «Mort à l'Amérique», les conservateurs ont fêté lundi le 34e anniversaire de ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant