Nucléaire iranien : l'accord qui pourrait bouleverser le Moyen-Orient

le
1
Photo d'illustration. Le secrétaire d'État américain John Kerry et son homologue iranien Mohammad Javad Zarif, durant la 68e session de l'Assemblée générale de l'ONU, le 26 septembre à New York.
Photo d'illustration. Le secrétaire d'État américain John Kerry et son homologue iranien Mohammad Javad Zarif, durant la 68e session de l'Assemblée générale de l'ONU, le 26 septembre à New York.

C'est une réunion potentiellement historique qui a débuté mercredi au Palais des Nations de Genève. Une de celles qui peuvent bouleverser l'équilibre de toute une région. Onze ans après la découverte en Iran d'un programme atomique clandestin, qui a provoqué la plus grave crise diplomatique de ce début de XXIe siècle, l'épineux dossier du nucléaire iranien pourrait enfin trouver une issue pacifique. Le groupe des 5 + 1 et la République islamique se retrouvent à partir de mercredi en Suisse pour le troisième round de négociations depuis l'élection du président iranien "modéré" Hassan Rohani. Sans doute l'un des derniers.

L'enjeu est de taille. En cas d'accord entre la communauté internationale et l'Iran, le Moyen-Orient pourrait entrer dans une relative ère d'accalmie. Mais en cas d'échec, plus aucun obstacle ne s'opposerait à de nouvelles sanctions contre la République islamique, renforçant le scénario de frappes militaires. Illustration de la gravité de l'événement, l'intense ballet diplomatique entamé depuis mardi de part et d'autre de la planète.

Israël attaqué

Pour la première fois en dix ans, un chef de gouvernement britannique s'est entretenu mardi au téléphone avec son homologue iranien. David Cameron et Hassan Rohani ont évoqué des "progrès significatifs" dans les négociations sur le nucléaire, même si le mollah "modéré" a rappelé au Premier ministre anglais que son pays "défendra fermement ses droits"...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • raich2 le jeudi 21 nov 2013 à 13:51

    gagner du temps. Le seul objectif pour permettre de mettre au point est d'avancer puis de reculer. Il faut souhaiter que les 5 puissent se décrotter les yeux à temps.