Nucléaire iranien : Israël veut modifier l'accord négocié à Lausanne

le
2
Nucléaire iranien : Israël veut modifier l'accord négocié à Lausanne
Nucléaire iranien : Israël veut modifier l'accord négocié à Lausanne

Quelques heures après l'annonce d'un accord d'étape sur le nucléaire iranien, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a vivement réagi après du président américain Barack Obama . «Un accord sur ces bases menacerait la survie d'Israël», a affirmé le chef du gouvernement israélien, estimant que l'accord d'étape «ne bloquerait pas la voie de l'Iran vers la bombe, mais l'ouvrirait», selon les propos rapportés par son porte-parole, Mark Regev, sur son compte Twitter. «L'accord augmenterait les risques de prolifération nucléaire et exposerait aux risques d'une guerre horrible», a encore dit Benjamin Netanyahu. 

Selon les médias locaux, le Premier ministre israélien a convoqué ce vendredi son cabinet de sécurité, composé d'un nombre restreint de ministres, et les responsables des principaux organes de sécurité israéliens. Son porte parole a de nouveau répété ses craintes face à cet accord vendredi matin. «L'accord-cadre est un pas dans une direction très, très dangereuse», a-t-il déclaré, ajoutant que le «seul objectif» de l'Iran est de se doter de la bombe atomique.

«L'alternative à cet accord-cadre, qui est un mauvais accord (...) est un meilleur accord, un accord qui démantèle de façon significative les infrastructures nucléaires militaires de l'Iran, qui exige de l'Iran qu'il change de comportement, qu'il cesse ses agressions dans la région, qu'il arrête de soutenir le terrorisme dans le monde entier, et qu'il cesse ses appels répétés à la destruction d'Israël»,

«Non seulement (l'accord) laisse à l'Iran une infrastructure nucléaire étendue, mais il ne conduit pas à la fermeture d'une seule installation nucléaire iranienne, a-t-il déploré. Il autorise l'Iran à garder des milliers de centrifugeuses pour continuer à enrichir de l'uranium (...) et il permet à l'Iran de poursuivre la recherche et le développement afin de construire de nouvelles centrifugeuses plus ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • guerber3 le vendredi 3 avr 2015 à 16:31

    Il y a aujourd' hui sur la planète, un maximum de crétins semeurs de haine...mais s' ils sont trop nombreux, on va peut-être s' en sortir...!

  • 35924358 le vendredi 3 avr 2015 à 12:41

    Etat Islamique, Hamas et H.ezbollah (soutenus par la République Islamique d'Iran), Boko Haram, Al Qaeda : tous unis contre l'Humanité.