Nucléaire iranien-Israël content de l'accord Obama-Congrès

le
0

(Actualisé avec contexte) JERUSALEM, 15 avril (Reuters) - Israël est satisfait de l'accord de compromis conclu entre le Congrès américain et le gouvernement de Barack Obama à propos du nucléaire iranien, a annoncé mercredi le ministre israélien du Renseignement Yuval Steinitz. Après y avoir été opposé, Barack Obama a donné son feu vert mardi à une proposition de loi adoptée par la commission des affaires étrangères du Sénat américain qui autorise le Congrès à se prononcer sur l'accord en gestation concernant le programme nucléaire iranien, au terme d'un compromis entre démocrates et républicains. ID:nL5N0XC033 Le texte finalement mis au point ramène de 60 à 30 jours le délai pendant lequel le Congrès est susceptible d'examiner un éventuel accord définitif sur le nucléaire iranien -- après l'accord-cadre provisoire conclu le 2 avril à Lausanne, les parties en négociation ont jusqu'au 30 juin pour y parvenir. En outre, le texte n'exige plus du président qu'il certifie que l'Iran n'encourage pas des actes terroristes contre les Etats-Unis. A la place, il demande au gouvernement américain d'adresser régulièrement au Congrès des rapports détaillés sur une série de points : soutien de l'Iran au terrorisme, missiles balistiques et programme nucléaire. "Nous sommes bien sûrs heureux ce matin; c'est une réussite pour la politique israélienne (...). Le discours (du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu) au Congrès (...) a été décisif pour arriver à cette loi, qui est un élément très important pour empêcher un mauvais accord, ou au moins, pour améliorer l'accord et le rendre plus acceptable", a déclaré le ministre à la radio israélienne. Il faisait référence au discours prononcé le 3 mars devant le Congrès américain par Benjamin Netanyahu, mettant en garde contre un "mauvais accord" sur le programme nucléaire iranien qui enclencherait, avait-il dit, "un compte à rebours avant un potentiel cauchemar nucléaire". ID:nL5N0W547G "Cela représente une pression accrue et une barrière supplémentaire contre un mauvais accord et de ce fait, l'administration (Obama) et l'équipe de négociation vont faire l'effort de réduire les différends et de parvenir à un accord qui ait l'air amélioré, ou au moins plus acceptable, de sorte qu'il puisse être voté par le Congrès", a encore déclaré Yuval Steinitz. La question de l'inspection des sites nucléaires iraniens est cruciale pour qu'un accord définitif puisse être conclu d'ici au 30 juin, et pour persuader Israël et un Congrès américain sceptiques d'accepter l'accord. (Ori Lewis; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant