Nucléaire iranien : Hollande salue l'accord, Israël fustige «une erreur historique»

le
0
Nucléaire iranien : Hollande salue l'accord, Israël fustige «une erreur historique»
Nucléaire iranien : Hollande salue l'accord, Israël fustige «une erreur historique»

Le club des «5+1», l'Iran, mais aussi, Israël,la Syrie... Les réactions des nations concernées par l'accord de Genève sur le nucléaire iranien n'ont pas tardé à tomber, dans la foulée de la signature au beau milieu de la nuit qui prévoit une limitation de l'enrichissement de l'uranium iranien. Tout le monde se réjouit de cette «première étape», sauf Israël qui dénonce avec force «un mauvais accord.»

France : «un pas important dans la bonne direction.» «L'accord intérimaire adopté cette nuit représente un pas important dans la bonne direction et constitue une étape vers l'arrêt du programme militaire nucléaire iranien, et donc vers la normalisation de nos relations avec l'Iran», s'est félicité François Hollande dans un communiqué. Cet accord «respecte les exigences posées par la France en matière de stocks et d'enrichissement d'uranium, de suspension de la mise en service de nouvelles installations, de contrôle international.La France continuera de se mobiliser pour parvenir à un accord final sur ce sujet»,a-t-il ajouté.

Juste après la signature de l'accord le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius avait évoqué une «avancée importante pour la sécurité et la paix.» Il «confirme le droit de l'Iran à l'énergie nucléaire civile, mais exclut de sa part tout accès à l'arme nucléaire»et constitue une «première étape majeure».

Etats-Unis : «Une première étape importante.» Ce sont les premiers mots de Barack Obama après la conclusion de l'accord sur le nucléaire iranien. Lors d'une intervention solennelle depuis la Maison Blanche, le président américain a aussi assuré qu'il «barre le chemin le plus évident» de la république islamique vers une bombe atomique. Il a affirmé que«pour la première fois en presque une décennie, nous avons arrêté les progrès du programme nucléaire iranien, et des volets cruciaux du programme seront annulés. De nouvelles inspections ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


A lire aussi sur Le Parisien.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant