Nucléaire, gaz de schiste: un combat perdu d'avance ?

le
0
Nucléaire, gaz de schiste: un combat perdu d'avance ?
Nucléaire, gaz de schiste: un combat perdu d'avance ?

Le Comité de pilotage du " Débat national de transition énergétique " a fait le point le jeudi 24 janvier sur son programme d'action pour les mois à venir en présence de Delphine Batho (lire infos Plus). Laurence Tubiana, la " Facilitatrice " du débat, en a profité pour bien rappeler quel était le rôle du Comité : faire remonter les demandes, identifier des consensus et formuler au gouvernement des recommandations sur les stratégies à mettre en place pour assurer la transition énergétique, mais sans nuire pour autant à la compétitivité de la France. Ce dernier point est fondamental à souligner car il ouvre directement la porte à la remise en question des promesses du candidat François Hollande concernant l'énergie nucléaire et les gaz de schiste. Peut-on se passer de ces deux sources d'énergie sans nuire à la compétitivité ?

Le Président de la République avait déclaré pendant sa campagne électorale qu'il allait réduire la part du nucléaire dans la production d'électricité pour la faire passer de 75% actuellement à 50% d'ici 2025.

Et dans la foulée il avait précisé qu'il allait commencer par demander la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim, l'une des plus anciennes de France, située sur une faille sismique, et cela dès 2016. L'Elysée vient d'ailleurs de confirmer que cela serait fait début 2017 au plus tard. Mais la petite phrase de Delphine Batho, notre ministre de l'Ecologie et de l'Energie, prononcée

(...) Lire la suite de l'article
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant