Nucléaire : Fessenheim à l'arrêt à cause d'un incident technique

le
0
Nucléaire : Fessenheim à l'arrêt à cause d'un incident technique
Nucléaire : Fessenheim à l'arrêt à cause d'un incident technique

La polémique sur le démantèlement de la centrale nucléaire de Fessemheim (Haut-Rhin), la plus vieille centrale française, risque bien d'être relancée. Même si ce n'est pas la première fois que cela arrive, la centrale a été mise à l'arrêt samedi soir après la découverte d'un défaut «d'étanchéité sur une tuyauterie située en aval du condenseur, dans la salle des machines, hors zone nucléaire» dans l'unité de production n°1. Dimanche, la seconde unité a été mise en maintenance. Cette maintenance avait été programmée «pour rechargement d'un tiers de son combustible». François Hollande lors de la campagne présidentielle avait promis la fermeture de cette centrale située en zone sismique et inondable. Depuis, le gouvernement en parle au conditionnel au grand dam des antinucléaires et des Verts...

Déjà Denis Baupin, député de Paris EELV a lancé sur Twitter «accordons lui une mort digne».

Accordons lui une mort digne "@franceinfo: La centrale nucléaire de #Fessenheim à l'arrêt http://t.co/8CGSSVc7v6 pic.twitter.com/EY28l0kySsâ¤â¤" Denis_Baupin (@Denis_Baupin) 1 Mars 2015

Selon EDF, cet incident «n'a aucune conséquence sur la sûreté des installations, l'environnement et la sécurité du personnel» avec une activité qui pourrait redémarrer dans les prochains jours après le diagnostic des équipes de maintenance.

Cette centrale de deux réacteurs de 900 mégawatts chacun en service depuis 1977 devait en principe être démantelée avec la mise en service prévue en 2017 de l'EPR de Flamanville. (Manche) et pour répondre à la volonté du gouvernement de réduire de 75% à 50% la part du nucléaire dans la production d'électricité en France à l'horizon 2025.

Problème, cette question de la fermeture de Fessenheim (Alsace) n'est pas mentionnée dans la loi de transition énergétique votée à l'Assemblée nationale en octobre et Ségolène Royal a refusé d'annoncer ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant