Nucléaire : état d'urgence chez Areva

le
0

Areva a devancé la publication de ses résultats 2014 en annonçant une perte nette record provisoire de 4,9 milliards d'euros, un montant supérieur à sa valeur en Bourse, conséquence de nouvelles provisions et de la dépréciation de certains actifs. L'État va-t-il intervenir pour sauver une filière nucléaire en difficulté ? Pour le moment rien n'est tranché. Areva doit présenter son plan de restructuration le 4 mars.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant