Nucléaire en Allemagne : Eric Besson veut une concertation

le
0
Le gouvernement allemand a précisé ce lundi sa stratégie de sortie du nucléaire. Le Parlement doit se prononcer d'ici au 8 juillet. En France, le ministre de l'Energie réclame une réunion de concertation européenne.

Les ministres français et belge de l'Énergie, Éric Besson et Paul Magnette, ont beau déplorer le caractère «unilatéral» de la décision d'Angela Merkel de sortir du nucléaire, la transformation du paysage énergétique allemand a franchi ce lundi une nouvelle étape dans un calendrier parlementaire qui promet d'être rapide.

Le gouvernement allemand a officiellement adopté ce matin le projet de loi qui fixe à 2022 la date d'arrêt du dernier des 17 réacteurs atomiques d'Allemagne. Au cours d'un conseil des ministres extraordinaires, Angela Merkel et ses ministres ont fixé la stratégie qui doit permettre à la première puissance économique européenne de remplacer 22% de sa production électrique par d'autres sources.

La phase parlementaire débute désormais. Le Bundestag doit débattre à partir de mercredi pour voter définitivement d'ici à la fin du mois. La chambre haute du parlement, le Bundesrat, qui représente les Länder, doit pour sa part se prononcer d'ici a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant