Nucléaire : EDF accusé de négliger la sécurité de la centrale de Nogent-sur-Seine

le
0
Nucléaire : EDF accusé de négliger la sécurité de la centrale de Nogent-sur-Seine
Nucléaire : EDF accusé de négliger la sécurité de la centrale de Nogent-sur-Seine

La catastrophe de Fukushima, qui pour tous nos bons experts ne pouvait pas arriver, a obligé les instances nucléaires officielles à revoir les exigences en termes de sûreté et de sécurité, et à imposer aux opérateurs des centrales des contrôles obligatoires.

Ainsi, en France, un arrêté du 7 février 2012 a été publié pour encadrer les mesures qui doivent être prises par l'exploitant d'une centrale nucléaire afin d'"identifier les écarts par rapport aux exigences de conception, de réalisation et d'exploitation qui s'appliquent à cette installation ; d'évaluer les conséquences potentielles de ces écarts sur la sûreté et la protection des travailleurs, du public et de l'environnement contre les effets néfastes de la radioactivité ; de définir les actions curatives, préventives et correctives adaptées, et de vérifier leur exécution et en mesurer l'efficacité ".

Dans le cadre de sa mission, l'ASN a procédé le 18 novembre 2011 à une inspection de la centrale de Nogent-sur-Seine dont les deux réacteurs d'une puissance de 1300 mégawatts ont été mis en service en 1988 et 1989. Et elle a signalé à EDF, l'exploitant de cette centrale, que l'organisation du site pour la gestion des écarts devait être améliorée. En réponse, EDF s'était alors engagée à renforcer son organisation.

Mais lors d'une nouvelle inspection menée par l'ASN le 26 novembre 2013, soit deux années plus tard, l'ASN a constaté que l'organisation mise en place

(...) Lire la suite de l'article
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant