Nucléaire : contrat historique en vue en Turquie pour la France

le
0
Ankara va commander quatre réacteurs Atmea, le nouveau modèle d'Areva. GDF Suez participe au consortium mené par Mitsubishi.

Une filière nucléaire française peut en cacher une autre. Alors qu'EDF et Areva sont traditionnellement associés pour vendre et exploiter des centrales à l'international, le second est aujourd'hui appuyé par GDF Suez en Turquie. Avec un vrai succès à la clé. Ankara s'apprête à commander quatre réacteurs de moyenne puissance, dont les deux premiers doivent être mis en service en 2023-2024 dans la presqu'île de Sinop - les deux suivants étant programmés pour 2027-2028.

Ce réacteur Atmea, d'une capacité de 1150 mégawatts (MW), est développé conjointement par Areva et Mitsubishi depuis 2007. De son côté, GDF Suez, déjà opérateur nucléaire en Belgique, travaille depuis deux ans aux conditions financières, techniques et réglementaires d'un tel chantier, avec l'objectif avoué de devenir l'exploitant des futures centrales nucléaires turqu...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant