Nucléaire allemand : les Verts savourent, le PS réservé

le
0
RÉACTIONS - Cécile Duflot salue la décision de Berlin de sortir du nucléaire et en fait une condition d'un accord gouvernemental à gauche pour 2012. Si Jean-François Copé dit sa totale opposition, le PS affiche aussi ses réticences. Avec une vidéo iTélé

Elles se réjouissent. Cécile Duflot et Eva Joly (Europe Ecologie-Les Verts, EELV) ont salué lundi la «volonté politique» de l'Allemagne de sortir du nucléaire d'ici 2022. La sortie du nucléaire en France sera la «condition absolue d'un accord avec d'autres formations politiques comme le Parti socialiste» pour «pouvoir envisager de gouverner ensemble», a précisé sur France Info la secrétaire nationale d'EELV, affirmant que la transition écologique serait «créatrice d'emplois». Dans un communiqué, Eva Joly, salue une «décision historique» qui «démontre que la volonté politique suffit pour engager la sortie du nucléaire». Pour l'eurodéputée, candidate à la primaire EELV, «la position de la France n'est plus tenable. Après avoir raté le train des énergies renouvelables et les centaines de milliers d'emplois qu'elles créent, la France rate le train du démantèlement dont l'Allemagne va devenir experte». Autre candidat à la primaire, Nicolas Hulot s'est

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant