Nuclaire iranien-Ashton Carter ira expliquer l'accord à Ryad

le
0

WASHINGTON, 16 juillet (Reuters) - Ashton Carter, secrétaire américain à la Défense, se rendra la semaine prochaine en Arabie saoudite dans le cadre d'une tournée destinée à rassurer les alliés des Etats-Unis au Proche-Orient que l'accord de Vienne sur le programme nucléaire iranien laisse sceptiques, a annoncé mercredi Susan Rice, conseillère à la sécurité nationale de Barack Obama. La Maison blanche avait annoncé la veille qu'il se rendrait en Israël, sans préciser les autres étapes de cette tournée. L'accord de Vienne conclu mardi par l'Iran, les Etats membres du groupe "P5+1" (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne et Allemagne) et l'Union européenne, a pour but d'encadrer le programme nucléaire de la République islamique pour l'empêcher de se doter de l'arme nucléaire, en échange d'une levée des sanctions internationales. "Le secrétaire à la Défense Ash Carter va aller en Israël ce week-end puis en Arabie saoudite et poursuivra notre coopération pratique à la fois avec Israël et nos partenaires du Golfe", a déclaré Susan Rice dans le cadre d'un entretien accordé à Reuters. Washington, a-t-elle promis, va réfléchir au renforcement la sécurité d'Israël, dont le Premier ministre Benjamin Netanyahu, virulent détracteur de l'accord, a parlé d'"erreur historique". "Nous avons hâte, si les Israéliens sont intéressés et le souhaitent -- ils ne l'ont pas dit pour le moment --, de discuter avec eux des moyens d'approfondir et de renforcer notre coopération en matière de sécurité et de renseignement", a-t-elle poursuivi. L'accord, a souligné la conseillère, contraint l'Iran à autoriser les inspecteurs de l'Onu à visiter tout site suspect si cinq des huit signataires de l'accord le demandent. Susan Rice a par ailleurs laissé entendre qu'une partie du stock iranien d'uranium enrichi serait transféré en Russie. "Il peut être transporté dans un pays tiers, comme la Russie. C'est probablement le meilleur moyen (...) La Russie a son propre stock de matériaux fissiles qu'elle gère de façon adéquate. Nous ne sommes pas inquiets à ce sujet", a-t-elle assuré. (Roberta Rampton, Lisa Lambert et Megan Cassella, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant