Nuage de gaz : les autorités se veulent rassurantes

le
0
Venue sur place, la ministre de l'Écologie Delphine Batho a officialisé l'ouverture d'une enquête administrative pour déterminer les causes et les responsables de la fuite de gaz survenue dans l'usine Lubrizol de Rouen (Seine-Maritime)
Venue sur place, la ministre de l'Écologie Delphine Batho a officialisé l'ouverture d'une enquête administrative pour déterminer les causes et les responsables de la fuite de gaz survenue dans l'usine Lubrizol de Rouen (Seine-Maritime)
Rarissime, l'événement n'en est pas moins, inévitablement, vecteur d'angoisses.



Le gouvernement a beau assurer via la Direction générale de la Santé (DGS, ministère de la Santé) que le gaz qui s'est répandu de Paris jusqu'au sud de la Grande-Bretagne (!) - du mercaptan, un marqueur olfactif de type gaz de ville donnant des odeurs nauséabondes de sueur, d'ail, voire d'oeuf pourri - est sans danger respiré à faibles doses, l'incident chimique qui s'est produit lundi matin dans une cuve de trente-cinq tonnes de l'usine Lubrizol de Rouen (Seine-Maritime) n'est pas sans inquiéter citoyens, écologistes et associations de protection de l'environnement.

Sans surprise, les activités de la structure, classée Seveso seuil haut (risque majeur), construite en 1954, située au bord de la Seine et qui fabrique des additifs servant à enrichir les carburants, les huiles ou les peintures industrielles, ont été interrompues par arrêté préfectoral. Les premiers « soins » pour stopper les émanations ont en outre été prodigués dans la nuit, peu avant une heure du matin (avec trois heures de retard, du fait de travaux préparatoires plus fastidieux que prévu).

Ils « consistent à transférer le contenu du bac d'où s'échappe le mercaptan vers un autre bac contenant une solution sodée », décryptent nos confrères de l'AFP. Preuve du sérieux de la situation : le Plan particulier d'intervention (PPI), déclenché lorsqu'un incident industriel est s
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant