#NSDIRECT : Nicolas Sarkozy a répondu à ses partisans... et à son fils Louis

le
0
#NSDIRECT : Nicolas Sarkozy a répondu à ses partisans... et à son fils Louis
#NSDIRECT : Nicolas Sarkozy a répondu à ses partisans... et à son fils Louis

Europe, réforme des collège, Libye, heures sup' défiscalisées, football, tennis, lecture. Et même... un clin d’œil familial. Nicolas Sarkozy n'a pas manqué de matière ce vendredi lors de son interview directe via Twitter baptisée #NSDIRECT. L'ancien président de la République, qui répondait aux questions choisies en amont par son équipe, a soigneusement évité toutes les questions provocatrices lancées jeudi par des trolls ou des opposants. Mais il n'a pas pu contourner toutes les difficultés de cet exercice.

A 11h30, les community managers de l'UMP mettent en ligne une vidéo de 22 secondes. «C'est la première fois que je fais un entretien de cette nature. Je veux vous donner la parole. On le fera régulièrement, c'est parti», assure Nicolas Sarkozy. Puis l'ancien chef de l'Etat se lance dans la dictée des réponses. Une utilisation de Périscope, cette nouvelle application de Twitter qui permet de diffuser de la vidéo en direct, aurait assurément été un plus pour l'opération communication du président de l'UMP à quinze jours de son grand congrès à la Villette.

A tout seigneur tout honneur, Nicolas Sarkozy répond d'abord à une militante, Jeanne Miau, qui avait été l'une des premières à relayer l'opération #NSDIRECT dans la nuit de mercredi à jeudi. « Quelle stratégie pour redonner de l'espoir aux Français déçus par la politique », lui demande-t-elle. « A tous ceux qui ont été déçus par la politique, je veux dire rejoignez-nous ! On change les choses de l'intérieur ».

.@JeanneMiau A tous ceux qui ont été déçus par la politique, je veux dire, rejoignez-nous! On change les choses de l'intérieur #NSDirect— Nicolas Sarkozy (@NicolasSarkozy) 15 Mai 2015

De toutes les questions posées par Florian J69, « humoriste raté » autoproclamé et élève infirmier, qui allaient de « que pensez-vous d'une femme mariée à son cousin » en référence à Christine Boutin, à une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant