NSA : Paris et Berlin unis face à l'espionnage

le
0
Les écoutes de la NSA se sont invitées au sommet européen qui s'est ouvert à Bruxelles jeudi soir, donnant un motif de rapprochement au couple franco-allemand.

La NSA et le lanceur d'alerte américain Edward Snowden ont finalement amené ce qui manquait depuis plus d'un an à tout grand rendez-vous européen: une entente franco-allemande préalable et clairement affichée entre deux dirigeants, François Hollande et Angela Merkel, jusqu'ici réputés pour leur froideur réciproque.

Comme souvent à Bruxelles, le risque est de confondre l'atmosphère avec le contenu. Au début du sommet, il restait à établir si le tête-à-tête du président et de la chancelière débouchera sur du concret. Et si les autres dirigeants européens comptent eux aussi réclamer des comptes à Barack Obama, ou simplement exprimer leur sympathie. L'espionnage américain s'est imposé à la table des Vingt-Huit, et ils peuvent ensemble exprimer leur mauvaise humeur. Mais l'UE n'a pas de compétence rec...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant