NSA : la pornographie, nouvelle arme anti-djihad ?

le
1
Six islamistes radicaux surveillés jusque dans leurs historiques de navigation.
Six islamistes radicaux surveillés jusque dans leurs historiques de navigation.

Aux États-Unis, la lutte contre le terrorisme islamiste n'a pas de limite. Surtout pas celle de la vie privée. Un penchant pour la pornographie sur Internet et votre carrière de djihadiste s'envole. C'est en tout cas ce que dévoile le Huffington Post, en s'appuyant sur un document fourni par Edward Snowden, ancien analyste de l'Agence de sécurité nationale américaine (NSA). D'après ce document, six individus, des islamistes radicaux, ont vu leurs habitudes et visites sur le Web épiées par les services de la NSA. L'objectif : prendre les hommes la main dans le sac. Une fois reconnus amateurs "de contenus sexuellement explicites" - contraires à l'islam - ils verraient leur crédibilité d'hommes pieux mise à mal. "Certaines de ces faiblesses, si elles sont révélées, remettent en cause la dévotion de ces personnes radicales à la cause djihadiste, menant à une réduction voire à la perte totale de leur autorité", explique-t-on dans le document confidentiel.

Une technique "plus juste et peut-être plus humaine" pour faire tomber des djihadistes en comparaison des attaques de drones, estime Stewart Baker, qui fut un temps avocat de la NSA, interviewé par le Huffington Post.La sexualité, une vieille arme de déstabilisation

Une technique qui n'est pas nouvelle pour Andrew Rosenthal, journaliste du New York Times. "Utiliser des informations compromettantes sur la sexualité contre ses ennemis, c'est du réchauffé." "J. Edgar Hoover (ancien directeur...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3182284 le jeudi 28 nov 2013 à 19:47

    Ces Djihadistes, comme leur nom l'indique, font la guerre. Contre nous , contre ce que nous sommes. Il me semble que s'il est plus efficace de les décrédibiliser que de leur envoyer un drone, alors faisons le. Pour éviter que de jeunes fanatiques se fassent exploser prés de nos enfants, eradiquons ces marchands de haine; et sans effusion de sang en plus. La laideur de leur âme n'a d'égal que celle de leur idéologie