NSA : la diplomatie française était elle aussi sur écoute

le
0
Dans son édition de mercredi, Le Monde fait état d'une note destinée aux opérateurs de la NSA prouvant que les ambassades de France à Washington, et auprès de l'ONU, à New York, étaient également visées par ces activités.

L'agence nationale de sécurité (NSA) américaine, qui aurait intercepté des dizaines de millions de données téléphoniques de Français, espionnerait aussi les ambassades françaises. C'est en tout cas ce qu'affirme Le Monde dans son édition de mercredi, avec à l'appui une série de notes internes que s'est procurées le quotidien. Nom du programme: GENIE. Une note classée «top secret» datée du 10 septembre 2010 mentionne notamment la surveillance de l'ambassade française à Washington sous le nom de code «Wabash» et celle de la représentation française à l'Onu (New York) sous celui de «Blackfoot». Piratage d'ordinateurs par des mouchards implantés à distance, captures d'écran, intrusion dans des discussions... Les techniques employées pour espio...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant