Noyer - Un QE n'est pas à l'ordre du jour de la BCE-presse

le
0

FRANCFORT, 21 septembre (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) ne songe pas pour l'heure à élarger ses rachats d'actifs pour y inclure de la dette souveraine, a déclaré Christian Noyer, membre du Conseil des gouverneurs de l'institut d'émission. La première opération de financement ciblé à long terme (TLTRO) de la BCE - faite cette semaine - n'ayant pas été un franc succès, les marchés se prennent à penser que la banque centrale n'aura d'autre choix que de se lancer dans un véritable programme d'assouplissement quantitatif (QE). Prié par l'hebdomadaire allemand WirtschaftsWoche de dire si un QE était à l'ordre du jour à la BCE, Noyer a répondu: "Non. Des décisions ont été prises et nous verrons si les résultats anticipés se produisent". A la suite de ses décisions de politique monétaire de juin et de septembre, qui inauguraient les TLTRO ainsi qu'un programme de rachat de dette privée sous forme d'obligations sécurisées ou d'ABS (valeurs adossées à des actifs), la BCE surveillera les marchés et l'évolution du crédit pour voir si ses mesures fonctionnent. "Le résultat définitif pourrait prendre 18 mois mais les résultats intermédiaires devraient apparaître plus tôt que ça", a ajouté Noyer. (Eva Kuehnen, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant