Noyades : les policiers réclament plus de sauveteurs sur les plages

le
6
Noyades : les policiers réclament plus de sauveteurs sur les plages
Noyades : les policiers réclament plus de sauveteurs sur les plages

Le syndicat policier Alliance a dénoncé lundi un manque de policiers sauveteurs sur les plages après la série noyades en France ce week-end. Dimanche soir, la mort d'un homme de 30 ans à la base de loisirs de Torcy (Seine-et-Marne) a porté ce bilan à seize noyades. Lundi, une nouvelle noyade a eu lieu dans la Nièvre. Au total, 94 personnes se sont noyées depuis le début du mois de juillet, dont 37 sur le littoral. Le ministère de l'Intérieur a lancé dimanche un nouvel appel «à la plus grande prudence et au sens des responsabilités de chacun».

Pour le syndicat Alliance, «ces drames ne s'expliquent pas par la seule imprudence de la population» mais également par un manque de maîtres nageurs sauveteurs (MNS) issus des CRS sur les plages.

Dans un communiqué, le syndicat rappelle qu'en 2002, 720 MNS CRS étaient affectés, pour une durée moyenne de trois mois, sur les plages du littoral français et autres plans d'eau. En 11 ans, les effectifs ont diminué d'un tiers puisqu'à ce jour ils ne sont plus que 471, disséminés, pour une durée de deux mois à peine, sur une centaine de communes sur les quelque 380 concernées. Alliance rappelle sa «stupéfaction» sur les conclusions du rapport de la Cour des Comptes de la fin d'année 2012, qui suggérait la fin de la participation des MNS CRS.

Le syndicat souligne «qu'au-delà de leur compétence de secouristes hautement qualifiés, les MNS CRS sont les seuls à disposer d'un pouvoir de police pour faire respecter les réglementations en vigueur, lutter contre la délinquance et autres incivilités engendrées par le flux migratoire estivale de la population».

Une longue série de noyades

La série noire des noyades s'allonge depuis le début de la saison estivale, relançant le débat sur la répression des comportements imprudents. L'Hérault, prisé pour ses stations balnéaires, paie un lourd tribut, avec 10 accidents mortels en un mois. Pour la seule journée du 28 juillet, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 2445joye le lundi 5 aout 2013 à 16:13

    Les policiers ont surtout la nostalgie du temps où ils paradaient en petite tenue et ray-ban sur leurs chaises d'arbitres de Roland-Garros pendant que les banlieues étaient à feu et à sang. On peut avantageusement les remplacer par des panneaux: "se baigner tue".

  • M9244933 le lundi 5 aout 2013 à 15:54

    Je réclamerais moins d'imbéciles qui font n'importe quoi pour se baigner...

  • LeRaleur le lundi 5 aout 2013 à 15:52

    C'est sûr, avec tout ça, y'a du boulot.

  • M8252219 le lundi 5 aout 2013 à 15:37

    Encore une demande de fonctionnaires pour créer d'autres postes de fonctionnaires. On n'est jamais mieux servi que par soi-même.

  • M8252219 le lundi 5 aout 2013 à 15:35

    c'est la sélection naturelle, chacun est responsable de soi et de sa famille.

  • mlaure13 le lundi 5 aout 2013 à 09:44

    Arrêtez de nous gonfler avec ces faits divers...Plus de 1650 personnes, décèdent, en moyenne, TOUS LES JOURS en France ???!!!...Et laissez les gens vivre et mourir comme ils l'entendent, et occupez vous plutôt des caillasses à Toulouse et ailleurs, ainsi que la remise en liberté de voyous condamnés...On assiste à un niveau de délabrement en France, JAMAIS ATTEINT !!!...