Novo Banco laisse 4,4 milliards d'euros à la "bad bank" de BES

le
0
4,4 MILLIARDS D'EUROS D'ACTIFS TOXIQUES TRANSFÉRÉS À LA "BAD BANK" DE BES
4,4 MILLIARDS D'EUROS D'ACTIFS TOXIQUES TRANSFÉRÉS À LA "BAD BANK" DE BES

LISBONNE (Reuters) - Novo Banco, la banque portugaise mise en place dimanche pour reprendre les actifs sains de Banco Espirito Santo, a annoncé mardi avoir débuté ses activités avec des actifs de 59,6 milliards d'euros, ce qui implique que 4,4 milliards d'euros d'actifs toxiques ont été transférés à la "bad bank" créée simultanément.

Les finances de la "bad bank" sont d'une importance cruciale pour les actionnaires et détenteurs d'obligations subordonnées de BES, dont les minces espoirs de récupérer une partie de leur mise dépendront de sa capacité à se faire rembourser des fonds prêtés à d'autres sociétés de l'empire Espirito Santo.

La différence donnée par Novo Banco est celle entre ses actifs et les actifs de la seule BES fin juin, et non ceux du groupe BES consolidé. Le total de l'actif du groupe, incorporant diverses filiales, était de 80 milliards d'euros fin juin, selon les résultats publiés la semaine passée.

Novo Banco n'a pas révélé le montant des actifs douteux laissés dans la structure de cantonnement par les filiales de BES telles que Banco Espirito Santo Angola (BESA). L'Angola a nommé lundi des administrateurs judiciaires pour gérer cette filiale.

Les engagements de Novo Banco se montent à 58,2 milliards d'euros, dont près de 32 milliards provenant de ses clients, pour l'essentiel sous forme de dépôts. La dette senior est annoncée à 8,06 milliards d'euros, le même montant que pour l'ex-BES.

Les prêts à la clientèle de Novo Banco sont de l'ordre de 32,9 milliards d'euros contre 34,2 milliards pour l'ancienne BES. Ses provisions totalisent 1,7 milliard d'euros.

La Banque du Portugal a annoncé dimanche soir la scission de Banco Espirito Santo en deux établissements et sa recapitalisation à hauteur de 4,9 milliards d'euros par le biais du Fonds de résolution bancaire du Portugal.

Le fonds, qui a reçu un crédit public de 4,4 milliards d'euros, est à présent le propriétaire officiel de Novo Banco. Les autorités portugaises espèrent que la nouvelle entité, assainie et recapitalisée, sera vendue à des investisseurs dans un avenir proche de façon à ce que l'Etat récupère sa mise si possible avec un supplément.

Crédit agricole a publié ce mardi un résultat net trimestriel en chute libre du fait d'une charge exceptionnelle de 708 millions d'euros liée à la situation de Banco Espirito Santo, dont il détient 14,6% du capital.

(Andrei Khalip, Véronique Tison et Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux