Novartis relève ses prévisions de résultats

le
0
NOVARTIS RELÈVE SES PRÉVISIONS DE RÉSULTATS
NOVARTIS RELÈVE SES PRÉVISIONS DE RÉSULTATS

ZURICH (Reuters) - Le groupe pharmaceutique suisse Novartis a relevé mercredi ses prévisions de résultats pour 2013, profitant du retard pris par la concurrence générique à son traitement Diovan contre la pression artérielle élevée.

Le fabricant indien Ranbaxy Laboratories attend toujours le feu vert des autorités pour lancer sa copie du Diovan, dont le brevet a expiré aux Etats-Unis l'an dernier.

"C'est une bonne nouvelle, mais de courte durée car cela ne fait que reporter le problème à 2014", note David Kaegi, analyste chez J. Safra Sarasin Bank.

Le groupe de Bâle s'attend à une hausse à un chiffre, dans le bas de la fourchette de son chiffre d'affaires 2013 à taux de change constants. Le résultat opérationnel "core" est désormais attendu avec un recul à un chiffre, également dans le bas de la fourchette.

Novartis prévoyait jusque-là des ventes stables et une baisse du résultat opérationnel vers le milieu d'une fourchette à un chiffre.

Le bénéfice par action "core" du deuxième trimestre a reculé de 4% à 1,30 dollar, en-deçà du consensus établi par Reuters (1,34 dollar). Le chiffre d'affaires a progressé de 1% à 14,5 milliards de dollars (11 milliards d'euros), à comparer à une estimation moyenne des analystes de 14,314 milliards.

Compensant l'impact négatif des expirations de brevets, les nouveaux produits développés par Novartis ont représenté le tiers des ventes du groupe. Les ventes de son traitement de la sclérose en plaques Gilenya ont ainsi bondi de 65% et celles de l'anti-cancéreux Afinitor de 76%.

Le groupe compte aussi sur les marchés émergents pour trouver de nouveaux relais de croissance. Ses ventes en Chine, notamment, ont augmenté de 25% à taux de change constants.

L'action Novartis cède 1,23% à 68,25 francs vers 11h35 GMT, à comparer à un recul de 0,4% pour l'indice SMI. A ce stade, l'indice européen de la santé est stable.

Caroline Copley, Véronique Tison pour le service français, édité par Juliette Rouillon

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant