Novartis et Roche mis à l'amende en Italie pour entente

le
0
AMENDE EN ITALIE CONTRE ROCHE POUR ENTENTE
AMENDE EN ITALIE CONTRE ROCHE POUR ENTENTE

ZURICH/MILAN (Reuters) - L'autorité de la concurrence italienne a infligé aux groupes pharmaceutiques suisses Novartis et Roche une amende de 182,5 millions d'euros pour avoir tenté, selon elle, d'empêcher l'usage du traitement oncologique Avastin pour soigner une grave maladie oculaire.

Selon le régulateur italien, les deux groupes bâlois se sont entendus pour empêcher la distribution de l'Avastin de Roche comme traitement de la dégénérescence maculaire liée à l'âge en faveur du Lucentis de Novartis, un médicament plus cher.

Une étude clinique de 2011 concluait que l'Avastin marchait aussi bien que le Lucentis dans le traitement de la cécité liée à cette dégénérescence mais avec plus d'effets secondaires.

Le Lucentis est distribué par Novartis en dehors des Etats-Unis et représentait un chiffre d'affaires de 2,38 milliards de dollars en 2013, soit le troisième meilleur médicament du groupe suisse d'un point de vue commercial.

Roche distribue le Lucentis aux Etats-Unis, à partir duquel il a réalisé un C.A. de 1,69 milliard de francs suisses en 2013.

L'autorité italienne a infligé à Novartis une amende de 92 millions d'euros et à Roche de 90,5 millions d'euros.

Elle juge que cette entente illicite à coûté aux services de santé italiens 45 millions d'euros en 2012, ardoise qui pourrait dépasser les 600 millions d'euros annuels à l'avenir.

Novartis et Roche ont fermement rejeté les accusations du régulateur et ont annoncé leur intention de faire appel.

(Katharina Bart et Caroline Copley à Zurich, Silvia Aloisi à Milan, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant