Novartis-Des dépenses en hausse grèveront le bénéfice 2016

le
0
 (Actualisé avec des précisions, citation d'analyste, cours de 
Bourse) 
    par Michael Shields 
    ZURICH, 19 juillet (Reuters) - Novartis  NOVN.S  a annoncé 
mardi que son résultat opérationnel pourrait diminuer cette 
année en raison d'une hausse des dépenses commerciales engagées 
pour son nouveau traitement des insuffisances cardiaques 
Entresto, dont les débuts ne sont pas enthousiasmants. 
    "En raison de la hausse des dépenses pour Entresto et selon 
la courbe d'érosion de Gleevec, le résultat opérationnel core 
devrait être globalement en phase avec l'exercice précédent ou 
baisser à un taux à un chiffre bas", à taux de change constant, 
explique le groupe pharmaceutique suisse. 
    Il anticipait jusque là un bénéfice peu ou prou conforme à 
celui de 2015. 
    L'action perdait 1% en Bourse de Zurich en matinée, alors 
que l'indice SMI des valeurs vedettes  .SSMI  laissait 0,8% dans 
le même temps. 
    Le leader mondial des médicaments prescrits sur ordonnance, 
dont le bénéfice a un peu dépassé le consensus au deuxième 
trimestre, compte sur de nouveaux médicaments comme l'Entresto 
et le Cosentyx, un traitement du psoriasis, pour compenser la 
concurrence des génériques exercée sur le médicament oncologique 
Gleevec. 
    L'Entresto, perçu comme un futur "blockbuster" avec un 
chiffre d'affaires annuel potentiel de cinq milliards de dollars 
voire plus, ne parvient pas à s'imposer aux Etats-Unis depuis 
son lancement l'été dernier mais il se comporte mieux en Europe. 
    Les ventes d'Entresto ont été de 32 millions de dollars au 
deuxième trimestre, tandis que le Cosentyx a réalisé un C.A. de 
260 millions de dollars, et Novartis confirme sa prévision d'un 
C.A. de l'ordre de 200 millions de dollars cette année pour 
l'Entresto. 
    De nouvelles directives internationales sur le traitement 
des insuffisances cardiaques avaient prôné sans équivoque, en 
mai dernier, l'usage de l'Entresto et Joe Jimenez, le directeur 
général de Novartis, a dit à la presse que le laboratoire devait 
capitaliser sur ces conclusions en consacrant 200 millions de 
dollars supplémentaires à sa commercialisation au second 
semestre. 
    Une initiative que les analystes approuvent, même avec la 
révision en baisse de la prévision de résultat de 2016, mais 
qui, à leur sens, montre des carences passées dans la 
planification. 
    "Nous considérons que c'est une dépense qui s'impose et qui 
aurait dû être engagée plus tôt", dit Tim Race, analyste de 
Deutsche Bank. "Nous pensons que les investisseurs auront des 
réactions mitigées à la révision à la baisse; certains seront 
positifs mais d'autres souligneront les carences de 
planification car beaucoup d'investisseurs avaient dit depuis 
2015 qu'il fallait augmenter l'investissement sur l'Entresto". 
    Novartis doit aussi faire face à la médiocre performance de 
son traitement oculaire Alcon mais l'analyste Tim Anderson, de 
Bernstein, observe que ses ventes semblent en voie 
d'amélioration.     
    Le bénéfice net, hors certain éléments exceptionnels, au 
deuxième trimestre est ressorti à 2,93 milliards de dollars 
(2,65 milliards d'euros), un peu supérieur au consensus Reuters 
qui le donnait à 2,83 milliards. 
    Le résultat opérationnel "core" a fléchi de 4% à 3,33 
milliards de dollars à taux de change constant, tandis que le 
chiffre d'affaires s'est élevé à 12,47 milliards de dollars, 
sans changement à taux de change constant, à comparer à des 
consensus respectifs de 3,21 milliards et de 12,19 milliards.    
     
 
 (Michael Shields, Wilfrid Exbrayat pour le service français, 
édité par Marc Joanny) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant