Novartis attend une accélération de sa croissance en 2015

le
0

* CA T4 de $14,6 mds, en ligne avec le consensus * BPA "core" de $1,21, supérieur au consensus * Hausse attendue d'environ 5% du CA en 2015 * Dividende proposé à CHF2,60, en hausse de 6% * Le titre monte et surperforme son secteur (Actualisé avec cours de Bourse) par Caroline Copley ZURICH, 27 janvier (Reuters) - Novartis NOVN.VX a déclaré mardi s'attendre à une accélération de la croissance de ses ventes et de ses profits en 2015, le succès commercial de nouveaux médicaments et la refonte de son portefeuille devant lui permettre de compenser l'impact de la concurrence des génériques. Le groupe pharmaceutique suisse dit tabler sur une croissance proche de 5% du chiffre d'affaires et à une progression de son résultat opérationnel "core" située dans le haut d'une fourchette à un chiffre, à taux de change constants. L'année 2014 a été marquée par une série d'opérations qui doivent permettre au groupe de se recentrer sur un nombre réduit d'activités à forte marge une fois bouclée l'échange d'actifs de grande ampleur conclu avec GlaxoSmithKline GSK.L . Cette restructuration et le feu vert accordé récemment par les autorités de santé au nouveau traitement du psoriasis Cosentyx, qui pourrait générer un chiffre d'affaires annuel de plus d'un milliard de dollars, doivent lui permettre d'amortir l'impact des génériques du Diovan et de l'Exforge. Le lancement attendu du LCZ696, un nouveau traitement de l'insuffisance cardiaque, pourrait aussi générer d'importants revenus. Les analystes s'attendent à ce que ce produit obtienne une autorisation de mise sur le marché aux Etats-Unis en milieu d'année. "Nos perspectives de croissance pour 2015 sont solides et avec l'évolution du portefeuille, nos perspectives de croissance pour les cinq prochaines années sont vraiment très bonnes", a déclaré à la presse le directeur général, Joe Jimenez. Néanmoins, l'envolée du franc suisse après la décision inattendue de la Banque nationale suisse (BNS) de renoncer à freiner sa hausse risque d'handicaper Novartis, qui ne réalise que 2% de son chiffre d'affaires dans son pays d'origine alors qu'il y supporte 12 à 13% de ses coûts. Il estime l'impact négatif de l'appréciation du franc à 12 points de pourcentage sur son bénéfice d'exploitation "core" et à sept points sur son chiffre d'affaires. Joe Jimenez s'est néanmoins efforcé de rassurer les investisseurs sur l'impact de l'envolée du franc en expliquant qu'elle ne remettrait pas en cause la croissance des marges, et il a précisé que le groupe allait revoir sa politique d'approvisionnements et certaines autres fonctions en Suisse. Vers 10h55 GMT, le titre Novartis progressait de 0,75% à 87,65 francs alors que l'indice pharmaceutique .SXDP en Europe prenait 0,17%. L'action chuté de 16% le 15 janvier, jour de la décision de la BNS. Hors impact des taux de change, le chiffre d'affaires a augmenté de 4% au quatrième trimestre 2014 à 14,63 milliards de dollars (13,0 milliards d'euros), alors que les analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne 14,6 milliards. Les ventes solides des produits dits de "croissance" (sur le marché depuis cinq ans ou moins) ont permis de compenser l'impact de la concurrence des génériques, qui devrait avoisiner 2,5 milliards de dollars cette année, a dit Novartis. Le bénéfice net "core" a augmenté de 9% à 2,9 milliards de dollars, un résultat conforme aux attentes. Novartis proposera un dividende de 2,60 francs par action pour 2014, en hausse de 6%. Le consensus tablait sur 2,67 francs. * Le communiqué de résultats: http://bit.ly/1wyEkYy (Marc Angrand et Juliette Rouillon pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant