Novartis abaisse ses prévisions de ventes pour 2014

le
0
NOVARTIS ABAISSE SES PRÉVISIONS DE VENTES POUR 2014
NOVARTIS ABAISSE SES PRÉVISIONS DE VENTES POUR 2014

par Caroline Copley

BÂLE (Reuters) - Novartis a dit mercredi avoir revu en légère baisse sa prévision de croissance des ventes en 2014, en raison notamment de l'arrivée au deuxième trimestre de concurrents génériques pour son ex-produit vedette, le Diovan.

Le géant pharmaceutique suisse a également fait état de résultats du quatrième trimestre inférieurs aux attentes, du fait surtout d'un effet de changes négatif.

Mais Novartis a déclaré dans la foulée de l'annonce de ses résultats qu'il passait en revue toutes les options - dont des coentreprises - pour trois de ses activités de taille plus modeste : les médicaments sans ordonnance, la santé animale et les vaccins.

Joe Jimenez, directeur général du groupe, a dit à la presse avoir bon espoir de mener à bien d'ici la fin de l'été cet examen stratégique.

La perspective d'une modification du périmètre du groupe est peut-être à l'origine de la légère surperformance de l'action en Bourse, qui prend vers 11h15 GMT 0,14% à 71,40 francs suisses, par rapport au reste du secteur pharmaceutique (-0,2%).

Le groupe a également dit qu'il porterait son dividende à 2,45 francs par action au titre de 2013 contre 2,30 pour 2012.

Novartis prévoit désormais une croissance de ses ventes jusqu'à 5%. L'an dernier, il tablait sur une hausse d'au moins 5% en 2014 et 2015.

Le groupe maintient en revanche sa prévision d'une hausse des bénéfices supérieure à la croissance des ventes, grâce à des mesures d'amélioration de la productivité.

"GRAND FAN" DES MÉDICAMENTS SANS ORDONNANCE

Les grands noms de la pharmacie sont sous la pression des investisseurs pour accélérer la réorganisation de leurs activités et dégager des poches de valeur noyées dans de trop vastes ensembles.

"Nous passons en revue toutes les options, y compris des structures potentiellement uniques qui leur permettraient de devenir des leaders de marché dans leur segment", a déclaré Joe Jimenez au sujet des divisions de Novartis hors médicaments sur ordonnance.

Des sources ont rapporté en janvier que le groupe suisse avait discuté avec Merck en vue d'échanger ses activités de santé animale et de vaccins humains contre les produits sans ordonnances du groupe américain.

Joe Jimenez s'est déclaré être un "grand fan" des activités médicaments sans ordonnance de Novartis, un segment qui permet notamment de jouer plus facilement sur les prix.

Le chiffre d'affaires de Novartis a augmenté de 2% au quatrième trimestre à 15,08 milliards de dollars (11,04 milliards d'euros), alors que les analystes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur 15,09 milliards. Le bénéfice par action "core" a reculé de 3% à 1,20 dollar, à comparer à un consensus de 1,28.

Le brevet du Diovan, traitement de l'hypertension qui fut longtemps le produit le plus vendu par Novartis, était tombé dans le domaine public fin 2012 aux Etats-Unis mais la mise au point d'un générique par l'indien Ranbaxy Laboratories a pris du retard.

L'impact de la concurrence générique sur les ventes est évalué à trois milliards de dollars cette année, après 2,2 milliards en 2013.

En plus des mesures de productivité, Novartis compte sur de nouveaux médicaments, tels que le traitement de la sclérose multiple Gilenya et l'anti-cancéreux Afinitor, pour faire progresser ses bénéfices.

Novartis fonde également ses espoirs dans d'autres "blockbusters" potentiels, dont des médicaments contre des cancers, des déficiences cardiaques ou encore des insuffisances pulmonaires.

Les ambitions du groupe ont toutefois connu un revers la semaine dernière quand les autorités sanitaires européennes ont adopté une position défavorable par rapport au serelaxin, un traitement des attaques cardiaques, obligeant Novartis à revoir son programme de lancement commercial du médicament.

Benoît Van Overstraeten et Véronique Tison pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant