Nouvelles zones d'ombre autour de la mort d'Adama Traoré

le
0
La famille d'Adama Traoré, mort lors de son interpellation le 19 juillet, a déposé plainte contre une policière pour faux en écrites publiques aggravés, dénonciation calomnieuse et modification de scène de crime. 
La famille d'Adama Traoré, mort lors de son interpellation le 19 juillet, a déposé plainte contre une policière pour faux en écrites publiques aggravés, dénonciation calomnieuse et modification de scène de crime. 

La famille d'Adama Traoré, mort lors de son interpellation le 19 juillet à Beaumont-sur-Oise (Oise) a décidé de porter plainte à l'encontre d'une policière pour faux en écritures publiques aggravés, dénonciation calomnieuse et modification de scène de crime, a appris France 3 auprès de son avocat, Me Yassine Bouzrou, samedi. Dans la plainte transmise vendredi au procureur de la République de Pontoise, l'avocat de la famille Traoré accuse une femme officier de la police judiciaire en résidence à la Brigade de recherches de l'Isle-Adam (Val-d'Oise) d'avoir reporté de fausses informations dans un procès-verbal rédigé au soir de la mort d'Adama Traoré, et censé relater le déroulement de l'interpellation durant laquelle le jeune homme a trouvé la mort.

"Les affirmations de ce procès-verbal, selon lesquelles Adama Traoré aurait commis des violences à l'égard d'un gendarme, sont contredites par tous les éléments de la procédure, et notamment les déclarations dudit gendarme", avance l'avocat. Selon l'audition de ce gendarme, lui et ses collègues ont "employé la force strictement nécessaire pour le maîtriser".

LIRE aussi Val-d'Oise : comment Adama Traoré est-il mort ?

Cette policière qui a rédigé le procès-verbal "avait nécessairement conscience de la fausseté des mentions qu'elle inscrivait sur le procès-verbal, puisqu'elle avait...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant