Nouvelles violences lors d'une manifestation en marge d'un discours de Trump

le
0
Un oeuf est projeté sur une pancarte à l'effigie de Donald Trump, vendredi 29 avril, devant le Hyatt Regency Hotel de Burlingame, en Californie.
Un oeuf est projeté sur une pancarte à l'effigie de Donald Trump, vendredi 29 avril, devant le Hyatt Regency Hotel de Burlingame, en Californie.

Le favori républicain a dû rentrer par une porte dérobée pour prononcer un discours près de San Francisco. Les manifestants contestent ses positions anti-immigrés.

Une nouvelle manifestation a été émaillée de violences, vendredi 29 avril, en marge d’un discours du candidat aux primaires présidentielles Donald Trump en Californie. « Il y a eu cinq arrestations pour des accusations d’obstruction et résistance aux forces de l’ordre », a indiqué un porte-parole de la police, Kevin Kashiwahara. Jeudi, des échauffourées avaient déjà opposé militants anti-Trump et policiers lors d’un autre rassemblement.

Près d’un millier de personnes, selon une estimation d’un photographe de l’AFP, ont manifesté vendredi devant l’Hyatt Regency de Burlingame, près de l’aéroport de San Francisco. L’hôtel hébergeait une convention du parti républicain californien, et Donald Trump y prononçait un discours. Beaucoup de manifestants entourant l’hôtel brandissaient des pancartes où l’on pouvait lire « Trump idiot », « va te faire enculer Trump » ou « la peur et la haine ne sont pas des qualités présidentiables ».

Le magnat de l’immobilier a dû entrer à pied dans l’hôtel par une porte dérobée sous haute protection policière. « J’ai eu l’impression que je passais la frontière », a ironisé le candidat, dont l’une des propositions consiste à construire un mur entre les Etats-Unis et le Mexique.

Les incidents violents se multiplient De nombreux drapeaux mexicains ont flotté dans la manifestation, alors que Donald Trump a multiplié les propos dénigrants les Mexicains lors de sa campagne, qualifiant les habitants de ce pays de « violeurs » et de criminels. Il a au...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant