Nouvelles violences interethniques dans l'est de la RDC

le
0
    KINSHASA, 25 décembre (Reuters) - Une milice de l'ethnie 
Nande a tué au moins 13 civils Hutus dimanche à Nyanzale, dans 
l'est de la République démocratique du Congo (RDC), trois jours 
après la mort de 17 civils Nande lors d'un raid d'une milice 
hutue dans un village voisin.  
    Les violences interethniques dans l'est de la RDC ont déjà 
fait des dizaines de morts cette année. Les relations entre 
communautés sont aggravées par les mouvements de population et 
les opérations menées par l'armée congolaise contre la 
principale milice hutue de la région.  
    Les affrontements entre milices se sont cependant multipliés 
au cours de la semaine écoulée en RDC, faisant craindre une 
flambée de violence liée à la crise politique à Kinshasa, où le 
maintien au pouvoir du président Joseph Kabila malgré 
l'expiration de son mandat est contesté par l'opposition. Cette 
crise pourrait créer un vide sécuritaire susceptible d'alimenter 
les conflits locaux.  
 
 (Aaron Ross; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant