Nouvelles tensions entre enseignement public et privé

le
0
L'enseignement public et l'enseignement privé s'opposent notamment sur la répartition des 60.000 postes à créer.

Lors de son congrès annuel, qui a réservé ce week-end aux Sables-d'Olonne (Vendée) un accueil chaleureux au ministre de l'Éducation nationale Vincent Peillon, la FCPE a lancé une attaque en bonne et due forme contre l'enseignement privé.

«Nous voulons que la priorité soit clairement donnée à l'école publique», a indiqué Jean-Jacques Hazan, président de la fédération de parents d'élèves. Il en a profité pour revenir sur les déclarations d'Éric de Labarre, le secrétaire général de l'enseignement catholique.

Dans un entretien publié le 24 mai par La Croix , ce dernier demandait la création de 5 100 postes dans l'enseignement catholique - qui représente 95 % de l'enseignement privé - dans les cinq ans à venir, sur le total de 60.000 promis par le président Hollande pour l'Éducation nationale. Soit une proportion de 10 %, équivalente, comme il l'expliquait, à celle des suppressions de postes essuyées par l'enseignement catholique sous le quinquennat de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant