Nouvelles technologies : une entreprise française va créer 400 postes en 2015

le
0
Nouvelles technologies : une entreprise française va créer 400 postes en 2015
Nouvelles technologies : une entreprise française va créer 400 postes en 2015

La société Solutions 30, spécialisée en assistance, maintenance et installation de matériel technologique, a annoncé mercredi le lancement d'un plan de recrutement de 400 salariés dont 300 en France au cours de l'année 2015. Une centaine de postes seront à pourvoir en Ile-de-France, tandis que le double sera réparti sur le reste du territoire hexagonal.

Installée à Paris, la société emploie actuellement environ 1 100 personnes en CDI et 600 salariés indépendants. Elle réalise les deux tiers de son chiffre d'affaires en France et est présente dans cinq autres pays (Allemagne, Italie, Espagne, Pays-Bas, Belgique), effectuant plus de 4 000 interventions par jour.

Elle intervient notamment dans le secteur des télécoms, de l'informatique et de l'énergie et compte parmi ses clients les grands opérateurs télécoms français (Orange, SFR) pour lesquels elle installe à domicile notamment les box internet ou la fibre optique, une technologie qui génère beaucoup d'emplois. Elle souhaite par ces embauches «accompagner sa forte croissance sur les marchés porteurs du numérique en Europe».

«Depuis notre création en 2003, nous enregistrons chaque année entre 20 et 25 % de croissance. Nous avons annoncé pour 2014 un chiffre d'affaires de 111 millions d'euros, et nous prévoyons pour 2015 une forte croissance notamment sur les marchés des télécoms, car tous les opérateurs télécoms poussent leurs offres très haut débit», a commenté Gianbeppi Fortis, président du directoire.

Des techniciens «pédagogues» et «curieux»

Les 300 personnes que Solutions 30 veut recruter en France seront des techniciens de niveau bac +2, diplômés d'un BTS en informatique ou en télécommunications. Selon un porte-parole de la société, contacté par LeParisien.fr, les candidats idéaux sont «pédagogues», car les techniciens doivent pouvoir commenter leurs interventions et les technologies installées.

Ils sont également «curieux», ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant