Nouvelles sanctions de l'UE contre des dirigeants de Crimée

le
3
    BRUXELLES, 8 novembre (Reuters) - Les ministres des Finances 
de l'Union européenne ont approuvé mardi de nouvelles sanctions 
ciblées contre les dirigeants de la région de Crimée, qui 
s'ajoutent aux mesures déjà en vigueur depuis l'annexion de la 
péninsule ukrainienne par la Russie en 2014. 
    "Le Conseil a adopté une nouvelle liste dans le cadre des 
mesures contraignantes visant les actes portant atteinte à la 
souveraineté nationale ukrainienne", a déclaré le ministre 
slovaque des Finances, Peter Kazimir, pendant une conférence de 
presse. 
    L'UE a déjà imposé une interdiction de voyage et un gel des 
avoirs à 151 personnes et 57 entités qui ont joué un rôle dans 
l'annexion de la Crimée et le soulèvement prorusse dans l'est de 
l'Ukraine. 
 
 (Francesco Guarascio; Tangi Salaün pour le service français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Pathor il y a 2 mois

    charleco, c'est de la trahison ! ils savent pertinemment ce qu'ils font . Il sont totalement inféodé à cette l'oligarchie poltico-financière dont oblabla et clinton sont les sherpas, et les pays européens les "muppet's countries" .

  • charleco il y a 2 mois

    L'UE est asservie à Washington et ne se rend même pas compte qu'elle agit contre ses propres intérêts! C'est soit de la démence, soit de la corruption et de la trahison.

  • charleco il y a 2 mois

    Bruxelles s'enferre dans les sanctions. Elles sont contreproductives : Poutine a saisi cette opportunité pour développer l'agriculture russe. Aujourd'hui, elle exporte alors qu'elle était importatrice. Ce sont nos agriculteurs qui souffrent le plus de cette politique démente. D'autant plus que Poutine n'a pas annexé la Crimée : elle a toujours été russe, les habitants parlent la langue russe.