Nouvelles propositions pour réformer l'épargne

le
0
Abacapress - S. de Bourgies
Abacapress - S. de Bourgies
(lerevenu.com) - Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace, exhorte les pouvoirs publics à mener une action ?urgente? : ?L'heure est grave car la France court le risque de fragiliser son système de financement des entreprises, et en particulier les PME.? À cet égard, le P.-D.G. de GDF Suez souhaite que le gouvernement, après la remise prochaine du rapport sur l'épargne préparé par les députés socialistes Karine Berger et Dominique Lefebvre, axe ses projets de réforme sur un principe simple : ?Rémunérer davantage le long terme et le risque.?

L'association de défense de la place financière de Paris a remis au goût du jour, en les enrichissant, les mesures qu'elle avait présentées, pendant la campagne des élections présidentielles. Ce catalogue se décompose en trois axes prioritaires, le premier regroupant les mesures destinées à favoriser le financement à long terme des entreprises, le deuxième, celles à prévoir pour renforcer leur situation financière et tout particulièrement les PME. Le troisième axe contient un rappel des principes indispensable à la préservation des banques, assurances et autres intermédiaires financiers.

Les principales propositions de réforme de Paris Europlace
* promouvoir l'épargne investie en actions cotées et non cotées : simplifier la fiscalité des plus-values, abaisser le montant du forfait social pour l'épargne salariale investie en actions ;
* allouer davantage d'épargne au financement des entreprises : stabiliser et consolider le cadre de
l'assurance vie, privilégier les contrats en unités de comptes investis en actions ;
* moderniser le PEA : instituer l'éligibilité des obligations d'entreprises et fonds diversifiés, lancer une réflexion sur la mise en place d'un PEA PME doté d'un avantage fiscal à l'entrée ;
* réfléchir à la mise en place d'un fonds de financement des PME/ETI (FFEF), complémentaire de la
BPI ;
* stimuler les autres supports d'épargne longue : examiner l'éligibilité des prêts à l'actif des fonds,
travailler à la mise en place d'OPCVM de long terme ; élargir la pratique des dispositifs de retraite
collectifs, notamment PERCO et régimes art. 83.
* créer une instance de coordination afin de mieux tirer parti des dispositifs de financement publics et
privés existants;
* conforter le maintien de conditions compétitives pour les crédits bancaires (covered bonds, fonds de
garantie des prêts mezzanines) ;
* faciliter l'accès aux financements obligataires des PME et ETI, ainsi que l'accès des particuliers à ce
marché.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant