Nouvelles poursuites contre 13 banques dans le dossier Libor

le
0
NOUVELLES POURSUITES CONTRE 13 BANQUES DANS LE DOSSIER LIBOR
NOUVELLES POURSUITES CONTRE 13 BANQUES DANS LE DOSSIER LIBOR

NEW YORK (Reuters) - L'une des agences de régulation du marché du crédit aux Etats-Unis a engagé lundi des poursuites contre 13 banques dans le dossier de la manipulation du taux interbancaire Libor.

La plainte déposée par la National Credit Union Administration pour le compte de cinq caisses d'épargne qui ont fait faillite vise entre autres JPMorgan Chase, Credit Suisse Group, UBS et la Société générale.

La plainte, déposée devant la justice du Kansas, précise que les cinq caisses d'épargne détenaient plusieurs dizaines de milliards de dollars d'actifs dont la rémunération était liée aux taux Libor.

"Les caisses d'épargne ont reçu moins d'intérêts que ceux auxquels elles étaient en droit de prétendre", explique la plainte, qui attribue cette situation à la manipulation des taux en violation des lois américaines.

Le scandale du Libor vise plus de dix grandes banques internationales poursuivies dans plusieurs pays.

La semaine dernière, UBS a accepté de payer 1,5 milliard de dollars d'amendes pour mettre fin aux poursuites engagées à son encontre au civil, au pénal et par des autorités de régulation aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, en Suisse et au Japon dans ce dossier.

Barclays et Royal Bank of Scotland ont également déboursé de lourdes amendes dans le cadre d'accords amiables avec les différentes autorités concernées.

Les établissements financiers visés sont accusés d'avoir artificiellement manipulé le Libor entre 2005 et 2010 en communiquant des informations trompeuses sur les taux d'intérêt auxquels elles se finançaient sur le marché interbancaire.

Le taux Libor (London Interbank Offered Rate) sert de référence pour des milliers de milliards de dollars de produits financiers, qu'il s'agisse de crédit à la consommation, de prêts immobiliers ou étudiant ou encore d'obligations à taux variable.

Les autres banques visées par la plainte déposée lundi sont Lloyds Banking Group, WestLB, Royal Bank of Scotland, Rabobank , Norinchukin Bank , Bank of Tokyo-Mitsubishi UFJ , HBOS et Royal Bank of Canada.

JPMorgan et Credit Suisse ont refusé de commenter ces informations; UBS n'a pas répondu dans l'immédiat à une demande de commentaire.

Karen Feifeld; Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant