Nouvelles mesures économiques US avant la visite d'Obama à Cuba

le
0
    WASHINGTON/LA HAVANE, 15 mars (Reuters) - Les Etats-Unis ont 
annoncé mardi de nouvelles mesures visant à faciliter les 
voyages des Américains à Cuba et à permettre une utilisation 
accrue du dollar dans les transactions commerciales, à quelques 
jours de la visite historique de Barack Obama à La Havane. 
    Ces nouvelles règles sont un nouvel exemple de l'utilisation 
par le président américain de ses pouvoirs exécutifs pour 
contourner le Congrès américain, qui, pour l'heure, rejette ses 
appels à lever l'embargo économique contre l'île, en place 
depuis plus de 50 ans. 
    Barack Obama se rend à Cuba à partir de dimanche et y 
restera jusqu'à mardi prochain. 
    En annonçant ces mesures, qui pour certaines sont parmi les 
plus importantes depuis l'annonce du réchauffement des relations 
entre Washington et La Havane, les Etats-Unis ont exprimé 
l'espoir qu'en retour, le régime communiste réponde avec des 
réformes économiques. 
    Les ressortissants américains pourront désormais se rendre 
plus facilement par leurs propres moyens à Cuba, dans les 
domaines autorisés (tourisme, culture, éducation, etc.) sans 
avoir à s'inscrire à des voyages organisés. 
    Les changements annoncés mardi permettent aussi aux Cubains 
d'ouvrir des comptes bancaires aux Etats-Unis et autorisent les 
Cubains vivant aux Etats-Unis à toucher des salaire ou des 
indemnités. Cela va notamment permettre aux équipes de base-ball 
américaines d'engager des joueurs cubains sans que ceux-ci aient 
d'abord à faire défection. 
    Depuis la détente annoncée en 2014, les deux pays ont 
rétabli leurs relation diplomatiques et rouvert leurs ambassades 
à La Havane et Washington. 
    Plus de 160.000 Américains se sont rendus à Cuba l'an 
dernier, soit 77% de plus qu'en 2014, selon les données du 
gouvernement cubain.  
    Les autorités américaines parlent d'une hausse de 50% 
environ. Cette différence de chiffres s'explique par le fait que 
certains Américains se rendent illégalement à Cuba en tant que 
touristes via des pays tiers. 
 
 (Matt Spetalnick, David Alexander et Daniel Trotta, avec Susan 
Heavey; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant